La construction scientifique des sexes

Facebook Twitter Google+ Pinterest LinkedIn

Introductif : La naturalisation des sexes, c’est-à-dire leur appréhension comme un « fait de nature », constitue probablement à la fois la cible du constructivisme le plus nécessaire et son objet le plus difficile. L’évidence de l’existence de catégories de sexes et de corps sexués apparaît si tangible que leur production sociale reste difficile à penser. Le caractère ardu de cette tâche est renforcé par le fait que les sciences sont tout aussi empreintes de cette conception essentialiste des sexes. C’est pourquoi les études sociales et historiques des sciences et de la médecine jouent un rôle essentiel dans la compréhension des processus de naturalisation. La période contemporaine conçoit communément la nature comme l’objet le plus pur de la science la plus exacte, prêtant ainsi une force de vérité plus grande aux positions naturalistes, autorisées à revendiquer plus d’objectivité, qu’aux programmes constructivistes. La dichotomie objectivité/subjectivité a ainsi été longtemps appliquée avec l’idée que la nature serait hors du social et constituerait un « bon objet » de cette objectivation, alors que les objets des sciences sociales seraient trop complexes pour être rigoureusement objectivés, en particulier car nous faisons partie de ce tissu social. Nous avons ainsi choisi d’intituler ce numéro « La construction scientifique des sexes », avec le projet d’aborder de front la pertinence de ces oppositions, en prenant pour point d’intérêt central les catégories de sexe, suivant par-là la lignée des travaux entrepris sur ce thème par les études féministes des sciences et de la médecine (Fausto-Sterling, 2000 ; Gardey & Löwy, 2000 ; Rouch et al., 2005).
commande

commande pdf

la construction scientifique des sexes
Illustration : Les stades de Tanner - « Développement pubertaire d’une fille assez typique de l’âge de 10 ans à 13 ans et demi » (Tanner, 1962). (extrait de l'article de Laura Piccand).


Émulations n°15

Numéro été 2015. 
Mise en ligne en open access (html) le 18 août 2015.

La construction scientifique des sexes

Coordonné par 
Cécile Charlap, Stéphanie Pache et 
Laura Piccand
 

Coordination éditoriale (au sein d’Émulations)
Ghaliya Djelloul

Par Stéphanie Pache, Laura Piccand et Cécile Charlap


Par Julie Mazaleigue-Labaste


La réception ambiguë du terme de genre dans la gestion médicale de l’intersexuation en France (1955-1975)
Par Michal Raz


Sexe, race et médecine : anatomie et sexualité des Africain∙e∙s sous l’œil des médecins français (1780-1950)
Par Delphine Peiretti-Courtis


Par Cécile Charlap


Par Eva Rodriguez


Par Laura Piccand


Remue-méninges dans les sciences du genre. Entretien avec Rebecca Jordan-Young 
Par Vanina Mozziconacci

Par Stéphanie Pache


L’enfance et la sexualité : repenser la subjectivité sexuelle de l’enfant. Compte-rendu de Theorizing the Sexual Child in the Modernity (Egan & Hawkes, 2010)
Par Laura Di Spurio




Mise en ligne intégrale de la version html du numéro 15 d'Émulations le 18 août 2015.