Dix ans de Politique européenne de sécurité et de défense

publié le 4 nov. 2011 à 14:14 par Émulations Revue   [ mis à jour le·24 nov. 2011 à 14:09 par Grégoire Lits ]
Par Galia Glume Université catholique de Louvain [Dossier Notre Europe]. 


[Fr] Dix ans après son lancement à Helsinki, la politique européenne de sécurité et de défense (PESD) a doté l’Union européenne d’une véritable politique de gestion de crises et de maintien de la paix. En développant des capacités communes pour intervenir dans les crises et les conflits en Europe et au-delà, les vingt-sept ont choisi l’autonomie, même si la défense de l’Europe reste la prérogative de l’Organisation du traité de l’atlantique nord. À la fois civils et militaires, les instruments de la PESD permettent une action large, qui soutient la diplomatie de l’Union – comme le suggèrent les nombreuses missions menées depuis 2003 dans les Balkans, en République démocratique du Congo, à Aceh ou dans le Caucase. Au-delà de la PESD, la Stratégie européenne de sécurité s’appuie également sur des leviers d’influence économiques, financiers, politiques, normatifs… au service de l’action externe de l’Union. Mais la PESD constitue-t-elle vraiment un outil de politique étrangère ? Un instrument au service d’un intérêt proprement européen : un intérêt commun qui déborderait le cadre et les objectifs de la gestion des conflits ? Mots-clés : Gestion des crises, Maintien de la paix, Stratégie européenne de sécurité, PESC/PESD (PSDC), Intérêt européen.

[En] Ten years from 1999 Helsinki Headline Goal, the European security and defence policy (ESDP) provided the European Union with an in-depth policy for international crisis management and peacekeeping. By developing common capabilities to intervene into crises and conflicts in Europe and beyond, the EU Member States made the choice of autonomy – despite the stricto sensu Defence of Europe has no doubt remained NATO prerogative. Both civil and military, ESDP instruments nevertheless allow a comprehensive action to back the EU diplomacy – as EU peace-support missions since 2003 do suggest : in the Balkans or DR Congo, Aceh Indonesia or in Georgia, Caucasus. Whither ESDP, the European security strategy relies on further leverage: economical, financial, political or normative policies shape a wider EU external action. However, can ESDP be qualified as an instrument for a European foreign policy? Beyond a consensus a minima on the importance of peace, could it entail an instrument that could serve a European interest: a common interest that would need more than a ‘conflict management-dedicated’ ESDP? Keywords: Crisis management, Peacekeeping, European security strategy, CFSP/ESDP (CSDP), European interest.

Formats disponibles : HTMLePub ;  PDF ; Papier
Comments