L’affaire Matthew Shepard aux États-Unis

publié le 14 janv. 2013 à 07:29 par Émulations Revue   [ mis à jour : 14 janv. 2013 à 07:30 ]
Résumé/Abstract

[Fr] L'assassinat homophobe de Matthew Shepard en 1998 a suscité aux États-Unis un vaste débat sur le statut et les droits des personnes lesbiennes, gays, bis et transsexuelles. Face à un crime de haine qui rappelle la pratique du lynchage, les grands médias nationaux s'interrogent sur les causes de cette violence. Plusieurs interprétations s'opposent et se complètent au sein de la sphère publique. À l'aide de deux téléfilms et d'une pièce de théâtre, j'exposerai les spécificités idéologiques de ces interprétations, puis je discuterai du potentiel politique de l'empathie, lorsqu'elle est permise par les médias de masse. Pour terminer, j'examinerai de quelle manière la pratique sociologique de la notion de mémoire peut être enrichie de l'expérience située portée par les acteurs sociaux, notamment les plus subalternes.

 Lien vers l'article

Laramine Project

Mots-clés : mémoire publique, mémoires situées, crimes de haine, LGBT, queer, télévision, identités

[En] The homophobic assassination of Matthew Shepard in 1998 spread a vast debate in the United States about LGBT civil rights. Because this hate crime echoes the practice of lynching, the national newspapers and television networks are keen to screen and investigate it, seeking to understand the roots of violence. Within the public sphere, several interpretations of this event are available; also they are antagonistic to each other, they also complete each other. Through the textual analysis of two television movies and a theater play, I will show how these diverse narratives of Shepards's death are tied to a political agenda. Finally, I will discuss the political potential of empathy, when this affect is made available by the mass media. In conclusion, I will discuss how the sociological use of the notion of "memory" can be combined to a scientific recognition of the situated experience of individuals.

Keywords: public memory, situated memories, hate crimes, LGBT, queer, television, identities

 Lien vers l'article

Comments