Rap et démocratie dans le Gabon contemporain

publié le 14 janv. 2013 à 07:36 par Émulations Revue
Par Alice Aterianus-Owanga
Centre de Recherches et d’Études Anthropologiques de l’Université Lyon 2 (France) 

Formats disponibles : HTML 

Abstract

[Fr] À partir d’enquêtes de terrain réalisées auprès du mouvement rap à Libreville, Alice Aterianus apporte une analyse anthropologique des langages du politique développés autour de la pratique musicale au Gabon depuis le début des années 1990. En décrivant une campagne électorale tenue à l’occasion des élections présidentielles d’aout 2009, cet article présente les logiques d’interpénétration du réseau du rap et de l’environnement politique, et les enjeux contenus autour de différents modes de participation des rappeurs à la campagne, en les pensant comme autant de stratégies d’invention du politique et d’infléchissement du pouvoir mettant en débat la notion de démocratie au Gabon.

[En] From her ethnographic fieldworks within rap movement in Libreville, Alice Aterianus proposes an anthropological look on political languages developed around musical practice in Gabon since the beginning of the 90’s. Describing the campaign for the presidential election of august 2009, this article presents the logics of interpenetration between the network of rap music and the political environment, and the stakes contained in different kinds of participations to the campaign, conceived as varied strategies for invention of politic and as instruments of pressure on power creating a debate about the notion of democracy in Gabon.
Comments